Base de connaissances

Economie circulaire

Economie circulaire : définition

 

Contexte :

 

L’Union Européenne fixe à 70% les objectifs de valorisation des matières et déchets issus du BTP (en vue du réemploi, recyclage ou autre valorisation)[1]. Cet objectif de valorisation doit permettre de réduire le recours aux ressources naturelles, et par conséquent, les émissions de carbone (principale cause du changement climatique).

 

Par ailleurs, la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) est la feuille de route française définissant la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 2050. De même, la RE2020, intègre de nouvelles approches de la construction en donnant une place essentielle au volet environnemental et à l’utilisation des données de la base INIES.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de rompre avec le modèle d'économie dit "linéaire" (extraire, fabriquer, consommer, jeter), en faveur d’un modèle où les ressources sont valorisées sous diverses formes (recyclage, réemploi, réutilisation).

 

Dès lors, puisqu’il est primordial de s’y intéresser, quels sont les grands principes de l’économie circulaire et quelles sont les ressources mises à disposition pour les décideurs (maitres d’œuvre, maitre d’ouvrage etc.) ?

 

L’économie circulaire :

 

L’économie circulaire désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et le gaspillage de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets, à tous les stades du cycle de vie des produits. Ce modèle s’oppose à l’économie linéaire, plus traditionnelle.

 

Cette démarche d’économie circulaire doit réduire les impacts environnementaux du bâtiment, et notamment des matériaux et produits tout au long de leur cycle de vie :

Chaque produit et équipement de la construction a des impacts environnementaux différents selon chaque l'étape de son cycle de vie.

 

L’ADEME définit les principaux domaines d’actions de l’économie circulaire regroupés selon 7 piliers fondamentaux :

  • Pilier 1 : Extraction / Exploitation et achats durables
  • Pilier 2 : Ecoconception
  • Pilier 3 : Ecologie industrielle et territoriale
  • Pilier 4 : Economie de la fonctionnalité
  • Pilier 5 : Consommation responsable
  • Pilier 6 : Allongement de la durée d’usage
  • Pilier 7 : Recyclage

Pour en savoir plus sur les 7 principaux domaines d’actions de l’économie circulaire : https://www.ademe.fr/expertises/economie-circulaire

 

L’Alliance HQE-GBC (alliance de professionnels réunissant syndicats, fédérations professionnelles, sociétés, collectivités etc.) identifie pour le secteur du bâtiment et de l’immobilier 15 leviers d’actions de l’économie circulaire :

 

AMBITION OPTIMISATION TERRITORIALE DES FLUX

1. La connaissance des gisements et potentialités

2. Les synergies

3. L’approvisionnement durable

AMBITION SOBRIETE

4. L’optimisation des besoins

5. La conception durable

6. L’économie de la fonctionnalité

AMBITION ALLONGEMENT DE LA DUREE DE VIE

7. La pérennité des produits et équipements

8. L’évolutivité du bâtiment,

9. L’approche en coût global

AMBITION CREATION DE RESSOURCES POUR LIMITER LES DECHETS

10. La démontabilité et déconstruction sélective

11. Le réemploi et la réutilisation

12. Le recyclage

AMBITION MANAGEMENT DES PARTIES PRENANTES

13. La sensibilisation

14. La planification

15. La RSE et l’évaluation

 

Pour aller plus loin sur ces 15 leviers, consulter « Cadre de définition de l’economie circulaire dans le bâtiment : 15 leviers pour agir », Alliance HQE-GBC

 

De manière plus large, l’économie circulaire est associée à l’écoconception qui consiste en :

  • L’anticipation de la phase de déconstruction pour tout projet de conception de bâtiment ou d’élément constructif ;
  • La réduction des déchets tout au long du cycle de vie du bâtiment.

 

A ce propos, la norme expérimentale XP X30-901 qui fixe les exigences et lignes directrices de systèmes de management de projet d’économie circulaire, définit l’écoconception comme suit : « L’écoconception se traduit par l’intégration systématique des aspects environnementaux dès la conception et le développement de produits (…) avec pour objectif la réduction des impacts environnementaux négatifs tout au long de leur cycle de vie (…) ».

 

De ce fait, la notion de cycle de vie, introduite par l’économie circulaire et l’écoconception, montre que ces nouvelles approches doivent permettre de mieux considérer les impacts environnementaux. Ces impacts sont notamment évalués lors des Analyses de Cycle de Vie de produits ou équipements de la construction (c’est la quantification des ressources consommées et des substances émises dans l’environnement sur tout le cycle de vie d’un produit (de sa fabrication à sa fin de vie), suivie de l’évaluation de ses impacts potentiels sur l’environnement)[1].

 

Le rôle de la Base INIES :

 

Créée en 2004, la base INIES est la base de données nationale de référence sur les données environnementales et sanitaires des produits et équipements de la construction. Faciliter une consommation responsable des ressources naturelles et de l’énergie dans le bâtiment s’inscrit dans une démarche générale de transition pour le secteur de la construction et participe à la structuration du secteur pour mieux intégrer l’économie circulaire.

 

La base INIES répond à ces objectifs de lutte contre le changement climatique en centralisant les déclarations environnementales permettant de connaître et mesurer les impacts environnementaux des produits et équipements de la construction.

 

Ces déclarations environnementales sont présentées sous la forme suivante :

  • FDES : Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits de construction ;
  • PEP : Profils Environnementaux Produits des équipements électriques, électroniques et génie climatique ;
  • DED : Données Environnementales par Défaut des produits et équipements, mises en ligne par le Ministère en charge de la construction en l’absence de données spécifiques ;
  • Données conventionnelles de service (eau, énergie etc.).

[1] https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/dechets-du-batiment

Retrouvez toutes nos ressources en lien avec le thème : #Economie circulaire,
Article suivant
Unité fonctionelle